14 avril 2009

LIberté d'expression...


"Liberté d'expression", c'est le slogan choisi par Nikon pour présenter son nouveau D5000 qui est destiné à la photo familiale...mais qui présente des caractéristiques qui lui permettront de rejoindre le sac de l'expert voire du pro...comme boîtier léger à emmener dans des endroits improbables où il pourra viser en live view au ras du sol ou au dessus des têtes.
Avec le D5000 Nikon intègre dans un boîtier léger (moins de 600 g) et compact proche de celui du D60 un capteur indentique à celui du D90 (12,3 pixels exactement comme les pros D2x et D300) doté d'une fonction video et surtout d'un live view perfectionné avec écran orientable eu autofocus permettant de suivre le sujet en continu.
Comme le D60, l'appareil nécessite l'usage d'optiques AFS pour disposer de l'autofocus, les objectifs non motorisés (AF, AFD) ne peuvent être utilisés qu'en mise au point manuelle. Un nouveau zoom très grand angle 10-24 mm AFS est d'ailleurs présenté de façon simultanée au D5000, la visée "décalée" autorisant les prises de vues les plus audacieuses au grand angle ! Mais tous les zooms pros récents étant AFS, rien n'empêchera d'utiliser le D5000 en usage reportage, d'autant que son autofocus traditionnel reprend le module 11 collimateurs inauguré sur le D200 et que son obturateur est donné pour 100.000 déclenchements.

11 avril 2009

Le nouveau réseau FOCALIS


Un réseau d'auteurs, principalement dans le domaine de la photographie - notamment de nature et paysage - vient d'être constitué par la fondation d'une association, qui se donne pour but de promouvoir les travaux de ses membres, par exemple par les expositions, le diffusion, l'entraide pour réaliser certains travaux, la relation avec les partenaires...Un portail internet présentant les travaux des auteurs verra le jour ce printemps. Vous pouvez découvrir ici les premières présentations de Focalis à partit des articles écrits par un des fondateurs de ce réseau...et bientôt je vous indiquerai le lien vers le site internet en création !

09 avril 2009

De l'avalanche des pixels...


...et des conséquences prévisibles ! Canon a tiré le premier pour les nouveautés du printemps avec le très joli EOS 500D, doté des derniers perfectionnements qui comptent sur le marché (live view, video haute définition)...et surtout avec une augmentation de 50% du nombre des pixels par rapport aux classiques 400D et 1000D. Or, nous avions déjà observé, au cours des essais de la fin d'année, que le très bon zoom 18-55 IS de base des kits Canon avait un peu plus de difficultés à maintenir le piqué sur tout le champ de l'image avec un capteur de 12 Mpix...alors qu'il était de très bon niveau avec un capteur de 10 !


Or, parmi la clientèle visée, qui a besoin d'une telle résolution, qui permet sans difficulté de sortir directement des images en format 30 x 45 cm...voire des A2 à partir des fichiers RAW ? Je suis prêt à parier que seule une infime minorité de clients se lancera dans de grands agrandissements avec un tel matériel...et qui se souviendra que la video full HD, au total, ne mobilise que 2 millions de pixels ?


On peut penser que Canon a "tiré le premier" et que d'autres suivront...mais de même qu'en 24 x 36 un capteur de 12 Mpix suffit à maints usages professionnels et que la haute définition ne se justifie que pour le studio pour la mode, la publicité, et sur le terrain pour les paysages destinés à figurer dans les livres d'art ou sur des posters...de même pour un usage amateur qui tire parfois des A3 les appareils d'entrée de gamme seraient sans doute mieux dimensionnés autour de 10 Mpix avec une meilleure dynamique et des hauts ISO encore plus propres !


En attendant, tirer le maximum du 500D exigera de belles optiques, à l'image de celles qui sont nécessaires pour l'expert 50D !


01 avril 2009

Le "dog view"...

...c'est filmer en video "à hauteur de chien" ou mieux à hauteur d'un regard d'enfant, dans la discrétion la plus totale parce personne ne voit que vous filmez. Avec un reflex numérique pourvu de la video (ici un Canon Eos 5D Mark II) on utilise un grand angle et on laisse reposer l'appareil sur son estomac. Si ce dernier est de belle taille, il fait d'ailleurs amortisseur de vibration. En tenant simplement l'appareil collé contre le corps pour éviter les balancements au bout de la courroie, et bien entendu sans viser, on fait des séquences style "paluche" de la fin de la nouvelle vague...


video

Video, rien ne vaut d'essayer !



Bon, je l'avoue, j'ai dit sur les forums du mal des fonctions video des reflex numériques...mais comme le disait un grand ministre de la République..."Ce ne sont pas les girouettes qui tournent, c'est le vent".


Donc j'ai décidé d'essayer moi-même de créer un film artistique, intitulé "Le voleur de briques", avec le meilleur reflex video actuel. En exclusivité mondiale, quelques séquences en cours de montage et un extrait de rushes...



video